Philippe Chevallier est né en 1961 à Paris. Il est photographe professionnel dans le domaine de la nature morte, et particulièrement la photographie culinaire depuis 1992, quand il installe son studio photographique dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Après une formation cinématographique, il se dirige vers le reportage photo et collabore avec les agences Leo Burnett, Publicis, McCann entre autres, ainsi que l’agence Biosphoto et GÉO pour le travail de terrain. 

Passionné par les voyages, il découvre l’Afrique en 1998, particulièrement l’Afrique australe (Botswana, Namibie), sa terre d’élection, où il poursuit son travail sur la faune et les peuples ; une terre dont la faible densité humaine garantit encore la préservation d’espèces sauvages.
Son travail témoigne de la fragilité d’un monde en sursis : « Mon travail est un hommage et un témoignage à cette faune à l’avenir précaire. Le refus du téléobjectif, outil de prédilection des photographes animaliers, me permet d’être au plus près des animaux. Les cadrer dans leur environnement me permet de capter leur énergie et de révéler leur individualité. »